jeudi 19 septembre 2013

Slow Flower

Je vous parlais ici de slow living, un mode de vie qui fait la part belle à l'écologie, au recyclage, au durable... Je suis tombée sur le site de Debra Prinzing, auteure américaine spécialisée dans l'architecture de jardin et l'art floral.  Elle est l'initiatrice du mouvement Slow Flower et mène une croisade pour encourager les gens à réfléchir sur leurs achats de fleurs.

L'industrie de la fleur coupée est, en effet, une abberation écologique.  Leur culture se fait souvent dans les pays du sud et dans des conditions de travail non respecteuses des travailleurs, en utilisant des pesticides dangereux. Boycotter les fleurs n'est pas la solution.  Leur culture donne un travail rémunéré à des femmes, le plus souvent.

Les fleurs sont transportées par avion, et donc responsables de production de gaz à effet de serre.  Ceci dit, les choses ne sont pas simples.  Une rose cultivée en Hollande, sous serre chauffée, produit deux fois plus de CO2 que la même fleur exportée du Kenya. (1)

Comme dans le concept d'alimentation durable, Debra Prinzing défend l'idée de l'achat de fleurs de saison cultivées localement.  C'est sans doute plus facile aux Etats-Unis, vu la variété de climats.  Cela le sera moins en Belgique !  Mais on peut choisir les plantes à bulbe, les tournesols en été, les chrysanthèmes en automne. On peut aussi faire pousser dans son jardin ses propres fleurs à couper.  Et aussi utiliser des branches d'arbuste pour faire des bouquets.

Quelques bouquets d'automne trouvés sur le site de Debra Prinzing.








Une vidéo où Debra Prinzing nous explique comment réaliser des arrangements floraux harmonieux en utilisant le cercle chromatique.



video



(1) Plus de renseignements sur http://www.ecoconso.be/Les-fleurs-bio-et-equitables

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire