vendredi 3 janvier 2014

Les couleurs en décoration : Utilisez les contrastes

Quelles couleurs choisir ? comment les assortir pour créer une harmonie lorsque l'on décore une pièce ?  Johannes Itten, peintre et théoricien de la couleur, a décrit 7 contrastes qui sont à la source des effets de couleur, tant en art qu'en décoration.


Un contraste, selon la définition du Larousse, est une opposition de deux choses, dont l'une fait ressortir l'autre.

Johannes Itten a décrit 7 contrastes de couleur.  Ceux-ci définissent des principes d'harmonies.  Si Itten est peintre et sa théorie peut aussi être utilisée pour créer des bouquets, ou pour aménager son intérieur.


-  Le contraste de couleur en soi
-  Le contraste clair - obscur
-  Le contraste chaud - froid
-  Le contraste de couleurs complémentaires
-  Le contraste simultané
-  Le contraste de qualité
-  Le contraste de quantité


Le contraste de couleur en soi


C'est le contraste le plus simple.  On l'obtient lorsque l'on associe 3 couleurs pures le plus éloignées possible l'une de l'autre.  Elles forment donc un triangle équilatéral sur le cercle chromatique.

Le contraste le plus fort est celui avec les trois couleurs primaires.  Le contraste s'affaiblit si on atténue les couleurs avec du blanc (couleurs pastel) ou avec du noir (couleur rabattue).


Source


Dans ce salon vintage, l'association des trois couleurs primaires : rouge, jaune et bleu.
Ce contraste est très fort, on l'utilise rarement en décoration, sinon pour les chambres d'enfant.


Source


Un contraste légèrement moins fort avec les trois couleurs secondaires : violet, orange et vert, pour ce salon pop.

Source



Le contraste clair-obscur


Le contraste clair-obscur de valeurs est le contraste noir et blanc.  Le blanc et le noir ne sont pas des couleurs.  On peut aussi faire un contraste clair-obscur avec une seule couleur.  Pour un contraste visible en décoration, il faut un grand écart de valeur.  Par exemple un bleu très foncé avec un bleu très clair.

Un contraste noir et blanc structure l'espace.  Le noir rapproche, le blanc crée la profondeur.


Source


Le contraste de couleur le plus fort est le contraste jaune et violet.


Source



Le contraste chaud - froid


C'est le contraste entre deux couleurs qui nous donnent une impression de froid ou de chaud.  Le contraste chaud-froid le plus fort, c'est l'opposition du rouge-orangé et du bleu-vert.


Source


Notons qu'une couleur plutôt froide va nous sembler plus chaude si elle est proche d'une couleur très froide.  Associé à tout ce bleu, le vert nous paraît plus chaud que lorsqu'il est associé au rouge.


Source
Source













Le contraste de couleurs complémentaires


C'est l'utilisation de 2 couleurs opposées sur le cercle chromatique.  Généralement une des couleur est dominante et sa complémentaire est secondaire.  On ajoute aussi des couleurs neutres, ou des valeurs différentes (la même couleur mais à laquelle on a ajouté du blanc, ou du noir).


Le jaune et le violet.

Source

Le bleu et l'orange.

Source


Le rouge et le vert.  Les couleurs du sapin de Noël !  Difficile d'oser ces couleurs en déco.  J'ai fait une recherche dans google en anglais.  Ils sont moins timorés dans leur choix de couleurs...


Source



Le contraste simultané


Ce contraste est dû à une tendance de notre vision.  Lorsque nous voyons une couleur, notre oeil exige en même temps sa complémentaire.  Ce phénomène est d'autant plus fort que la couleur est lumineuse et qu'on la fixe longtemps.  Par exemple lorsque vous fixez quelques secondes la lumière et qu'ensuite vous fermez les yeux.

Cet effet se répercute sur la couleur qui se trouve à côté de la couleur que l'on observe.  Ce contraste apparaît particulièrement lorsque l'on a une couleur vive saturée associée avec une couleur neutre telle que le gris.  Ainsi, le gris prend une teinte légèrement violette lorsqu'il se trouve dans un environnement jaune.  On peut d'ailleurs accentuer le phénomène en mettant une touche de violet dans le gris.



Le contraste de qualité


On obtient ce contraste en associant une couleur saturée, lumineuse, avec des couleurs éteintes ou ternies.

Par exemple, on associe une couleur saturée avec la même couleur éclaircie (mélangée avec du blanc).

Source

Ou bien on associe une couleur saturée avec la même couleur assombrie (mélangée à du noir).  Ici, le jaune assombri en devient verdâtre.

Source



Le contraste de quantité

L'effet d'une couleur vive sur fond gris est d'autant plus frappant que la surface colorée est petite.  Les deux coussins et les luminaires attirent le regard.

Source


Mais ceux qui aiment la couleur inverseront les proportions.  Ici, c'est sur les fauteuils que l'accent est mis.


Source










1 commentaire: